Cancellara, pure joie

Publié le par DESGRANGES

cancellara-supermanMais qu'y avait-il dans le ventre de Fabian Cancellara, sur le vélodrome de Roubaix 2010 ?
Muscles en feu ? Explosion de joie ? Bouillonnement de larmes ? 
Peut être tout cela. Marquer l'histoire, ce n'est pas rien.
Et face aux caméras, le public de 170 pays partage son sourire... large sourire. Joie pure. Presque un enfant. Il sort un ange de sa poche, comme un jouet.  Le même qu'à Meerbeke, la semaine auparavant, avec la même arrivée en solitaire.

J'aime ce coureur non seulement pour ses performances aux contres-la-montre, mais surtout pour sa volonté, l'intelligence de l'instant... Cancellara sait attaquer au bon moment. Il ne prépare rien à l'avance. Il reste alerte, attentif à ses adversaires.
Dans d'autres circonstances, il sait détendre l'atmosphère. Il déconne, ose les blagues dans le peloton, et même dans les échappées.
Son effort ne se fait jamais dans la rage. Mais dans la joie.

On le surnomme Spartacus. Un gladiateur grec de 2100 ans.

Non... Marquer l'histoire, ce n'est pas rien !

 

DESGRANGES

Publié dans Cyclisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 20/03/2012 23:24

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-30. - THÉORÈME de la JOIE. - VOILÀ TON HÉRITAGE ?