Hausse de la violence en milieu carcéral

Publié le par DESGRANGES

Point sur les Geôles françaises...

 Lu sur le site du Genepi (Groupement d'étudiants National d'Enseignement aux Personnes Incarcérées), un article relevé sur le site nouvelobs.fr...

En chiffres : 
>Hausse des suicides entre 2008 et 2009 : +5,5% (109)
>
Tentatives de suicide et actes d'automutilation : +29,3% (5 025)
>Hausse des "Mouvements collectifs" d'insurrection : +36,1%
>Agressions contre l'administration pénitentiaire : +24,2%
>Agressions entre détenus : +9,7% 

Et pourtant, le nombre de détenus en France a baissé de 2%, notamment dû au développement des alternatives à l'incarcération et aménagement des peines (bracelet électronique, conditionnelles, Travaux d'Intérêts Généraux...)

Pour rappel, l'actualité des prisons a été chaude en 2009 :
>Grève musclée des principaux syndicats de l'Administration Pénitentiaire
>4 prises d'otages
>
Sarkozy: l'état des prisons «est une honte pour la République»
>Une nouvelle loi pénitentiaire a été voté (vivement critiquée par les associations... on y reviendra.) 

La bonne nouvelle, c'est que les pouvoirs publics et les consciences communes semblent  réaliser l'ampleur du désastre. On y reviendra...
La mauvaise nouvelle : les réactions semblent inadéquat... on y reviendra aussi... 

Pour en savoir plus :
>http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-personnel-penitentiaire-entame-un-blocage-des-prisons_758151.html
>http://www.genepi.fr/actualites/article-389.html


Publié dans Politisme

Commenter cet article

DESGRANGES 23/04/2010 14:17


Merci Loïc pour cette remarque.
Les nouvelles prisons me préoccupent également.
Je pense que je vais y consacrer un article prochainement.


Loïc 19/04/2010 13:26


Effectivement, le traitement médiatique des problématiques carcérales semble s'orienter progressivement vers une acceptation de la fonction de réinsertion de l'Administration pénitentiaire.
En revanche, le renouvellement du parc pénitentiaire pose question quand on voit que l'amélioriation des conditions matérielles camoufle une absence criante de rapports sociaux et, paradoxalement,
accroît les effets contre-productifs de désinsertion de la prison...