Le Cas ...vendish

Publié le par DESGRANGES

Cavendish a encore frappé ! Après son bras d'honneur en mai dernier, sur le Tour de Romandie, c'est encore sur les terres helvétiques que le bad boy de l'Île de Man a fait des siennes. Débordement sur la gauche, dans les derniers mètres du sprint de la 4éme étape du Tour de Suisse, il frotte dangereusement contre Heinrich Haussler... et fracas sur le bitume ! Regarde ces vidéos, c'est sidérant !
 

 

As tu vu comment la roue de Cavendish se tord contre l'asphalte ? Comment Boonen percute l'anglais ? Comment les vélos volent ?
Dans les grands sprints, la montée d'adrénaline doit être si puissante qu'elle te monte au cerveau ; tu es sur un nuage... C'est sans doute ce qu'il s'est passé pour Mark Cavendish ce jour là. Sur son nuage, aux avants postes du peloton, en route pour la victoire,  il n'a rien vu venir, il n'a rien contrôlé, pris dans sa fougue, emporté par sa rage.

Cavendish est un homme bouillonnant, ambitieux, complexe qui aime reprendre à son compte la devise de McEwen : "Etre poli après la course, mais jamais pendant" !  
Cependant, autre acte sulfureux : Il aurait craché sur Haussler après la course ! Ceci a valu une grève anti-Cavendish, le lendemain, au sein du Peloton. Et le surlendemain, Cavendish abandonne la course, prétextant un mal de dos.

Cette saison est pour lui, tant sur le plan professionnel que  personnel, vraiment très compliqué.

A mon sens, un homme au sang chaud dans le peloton ne fait pas de mal... ça change des coureurs souvent trop courtois, trop conciliant, trop lisse !
Mais faut il être nécesseraiement un bad boy pour se forger une identité atypique ?

DEGRANGES

Publié dans Cyclisme

Commenter cet article