GIRO 2010 / Stage 3 : Gladiateurs équilibristes

Publié le par DESGRANGES

Ami lecteur,
Retient ta respiration en regardant cette vidéo :

                                

 

C'est bon... tu peux respirer ! ça va ? Tu es pâle ? Tu hallétes ? Tu es mal ?
A l'arrivée, ces coureurs ont dû se trouver à peu peu près dans ce même état.
Après s'être donné à fonds pendant cinq heures de courses.
L'équipe ASTANA d'Alexandre Vinokourov a lancé une grande offensive sur cette étape en explosant le peloton a coup de bordures. Le vent furieux et la vitesse folle ont eu raison du peloton. Cassures et chutes à répétition. Une étape épineuse pour de nombreux coureurs... dont le grand et vieux favoris australien Cadel Evans. Lâché à plus de 40 secondes du classement général !

Vois tu ? C'est l'arrivée au sprint la plus hallucinante vue depuis si longtemps.
C'est sûr, ques les organisateurs sont inconscients de livrer un tracé aussi étroit et sinueux, notamment dans le final. Mais le fait que les organisateurs du Giro soient incompétents, et peu soucieux des coureurs, ce n'est pas nouveau...

Mais, mon sentiment est double et je me sens mauvais car... j'ai terriblement apprécié cette étape. Sans tracé si sinueux, je n'aurais pas été autant frappé par cette arrivée.
Une arrivée qui exigeait de méler du sang de gladiateurs à celui d'équilibristes.

On prend les coureurs pour des trapézistes.
Plus le show se corse, plus les trapézistes sont en dangers.
Et plus le cirque se remplira...
C'est triste. C'est fort. C'est dérisoire. 

DESGRANGES

Publié dans Cyclisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article